LMEDVG – Novembre 2014

1 demi-million d’euros pour construire un manège à chevaux, pour quel projet de développement ?

La construction d’un manège à chevaux pour un montant de quasiment 500 000 euros T.T.C. a été entérinée lors du dernier conseil municipal. Nous avons voté contre !

L’investissement est important et mérite que le citoyen soit informé de cette décision.

Depuis les élections, 2 augmentations du budget, maintenant dépassé, ont été soumises au vote.

Est-ce le rôle de la municipalité d’investir dans une structure privée dont l’implantation est  située sur des prairies inondables ? Prairies remblayées en 2010 sans projet arrêté d’ailleurs ?

Plusieurs centres équestres se situent dans un rayon de 30 km et les études de la chambre d’agriculture démontrent que la viabilité d’un centre équestre nécessite des infrastructures autres que celles de « La Chevauchée ». Alors faut-il s’attendre à d’autres investissements communaux pour maintenir l’activité ?

De nombreuses questions se posent : la structure peut-elle se développer là où elle est située ?  Combien de pratiquants, combien d’Oudonnais en profitent ? La finalité est-elle de développer le centre équestre ou de construire un ouvrage avec des panneaux photovoltaïques pour produire du courant ?

Autre point important : En cas d’arrêt de l’activité, la municipalité ne percevant plus les loyers, le remboursement du bâtiment sera entièrement à sa charge.

A l’heure où les dotations de l’état vont fortement baisser, où la crise économique frappe un grand nombre de nos concitoyens, nous souhaiterions des investissements en rapport avec les besoins des citoyens Oudonnais.

Si nous soutenons la mise en place d’énergie renouvelable, nous nous interrogeons sur la construction d’une structure qui ne profite pas au plus grand nombre.

Christophe THOMIN, Grégoire BAUCHA, Sylvie SORIN

LMEDVG – Octobre 2014

Le mot des élus divers gauche

« Association ou service public ? »

De nombreuses associations, diverses et variées, ont pignon sur rue dans notre commune. Et c’est tant mieux tant elles rendent service à la population, tant elles créent du lien et participent à notre confort quotidien. Cependant, l’engagement associatif a été mis à mal ces dernières semaines sur Oudon.

Les Touchatouts, association qui gère la garderie périscolaire et le temps de loisirs de nos enfants, ont vécu bien des turbulences ces derniers temps, notamment par manque d’engagement de nouvelles personnes bénévoles. Lors de leur dernière assemblée, une solution a été trouvée in extremis : des parents, ont accepté de s’engager bénévolement dans l’association, face à la menace de sa dissolution.

Nous pensons, nous, que ce service indispensable aux familles oudonnaises pourrait être repris et administré par la collectivité qui, de cette manière, en assurerait la continuité. Ce n’est pas la première fois que la difficulté de renouvellement des bénévoles se fait sentir. S’il y a un secteur que la municipalité se doit d’investir, c’est bien celui qui concerne l’enfance. On peut, même si on ne le souhaite pas, supposer que ces difficultés se reproduiront quand, pour les bénévoles qui reprennent aujourd’hui le flambeau, viendra le temps de la lassitude ou tout simplement la volonté d’accompagner leurs enfants qui grandissent vers d’autres activités.

Si la mairie n’a pas vocation à reprendre la gestion de toutes les associations, il en est certaines qui, par le service rendu, méritent une attention particulière. C’est le cas des « Touchatouts » et nous serons vigilants – c’est une de nos priorités – quant à la poursuite de ce service dans les  meilleures conditions.

 

Christophe THOMIN       –      Sylvie SORIN     –     Grégoire BAUCHA

LMEDG – Septembre 2014

Le mot des élus de gauche

Le 23 mars dernier, vous avez été plus de 30% à faire confiance, lors des élections municipales, à la liste Demain Oudon Solidaire et nous vous en remercions vivement.

Nous sommes trois à avoir pris nos fonctions au sein du Conseil Municipal et nous œuvrons pour que les idées de notre programme puissent être prises en compte.

Au terme d’échanges avec le bureau municipal nous avons obtenu un espace d’expression libre dans les différents supports de communication de la commune. Cet espace nous permettra, dans les prochains bulletins, de maintenir un lien avec vous en vous informant de notre action.

N’hésitez pas à nous contacter et vous pouvez aussi nous rejoindre au sein de la nouvelle association issue du collectif Demain Oudon Solidaire : Cynor’oudon, le poil à gratter local.

(courriel : contact@cynoroudon.fr)

chtChristophe Thomin gregGrégoire Baucha sylSylvie Sorin

Merci à tous !

l’équipe « Demain Oudon Solidaire » remercie tous les électeurs qui se sont déplacés pour voter pour cette liste alternative. Le projet était appétissant et nous regrettons vivement de ne pas pouvoir le mettre en aplication. Le choix des citoyens a été autre et nous avons 3 élus dans la nouvelle équipe municipale. Ils s’engagent à travailler de manière intelligente avec l’équipe municipale mais ils resteront attentifs aux actions menées par cette équipe pour que les projets soient réalisés dans l’intérêt des Oudonnais.